Comment accompagner un enfant autiste ?

Rencontre avec Marie José-Schmitt

Il y a des destins d’exception et d’autres exceptionnels. Des personnes reconnues et des personnes inconnues. Marie José Schmitt fait partie de la deuxième catégorie, la vie l’a confrontée à des difficultés croissantes et sa résilience est un exemple.

On dit communément « la vie ne t’a pas fait de cadeau », mais la « vie » est-elle en capacité de faire des cadeaux ? Et en permanence ? La vie est faite de joies et de peines, d’épreuves et de rencontres.

C’est en 1971 que le destin frappe de nouveau cette femme et la laisse seule pour élever 4 enfants dont un jeune garçon autiste, prénommé Benoit.

Comment faire pour accompagner un enfant autiste en préservant la fratrie ?

Une rencontre avec Françoise Dolto va insuffler de l’énergie plutôt que de l’anéantir. A la question sur l’existence d’un lieu où Benoit pourrait être pris en charge pour lui laisser le temps de s’occuper de ses frères et sœurs, la réponse est tranchante : il n’y a pas de lieu, vous n’avez qu’à en créer un !

Qu’à cela ne tienne, Marie José se renseigne et se déplace d’abord en Angleterre où elle découvre un monde de la psychiatrie totalement différent de celui de la France, l’espoir jaillit ! Elle assiste à un Symposium sur l’autisme ; dans les évènements scientifiques il n’y a pas de place pour les parents, leurs avis, leurs vécus, leurs idées. Ce n’est pas normal, il faut faire quelque chose !

Marie José va alors construire un projet bâti sur le vécu des familles, leurs besoins et pour cela, elle ne va pas hésiter et prendre son bâton de berger pour parcourir l’Europe et le bassin méditerranéen et voir comment les autres pays, les autres institutions, les autres familles prennent en charge les enfants autistes. De là émergera son projet.

Benoit est dans un centre de jour, son éducateur Georges Soleilhet, à chaque visite de Marie José, lui dit qu’il sent que Benoit est capable de faire beaucoup plus que ce que l’on croit.

Marie José et un autre parent, vont créer une association : « La Bourguette » qui porte le projet d’un Institut Médico-Educatif où Georges Soleilhet met en pratique ses convictions : s’appuyer sur le travail individuel ou en groupe comme source essentielle de progrès personnel. Chaque résidant, dès l’âge de 3 ans, bénéficie d’un projet personnalisé qui prévoit donc un certain nombre d’activités – intellectuelles, naturelles ou sportives – qui se déroulent sous forme d’ateliers en relation les uns avec les autres.

Les familles ont enfin un lieu où ils peuvent laisser, confiants, leur enfant, aller les voir et voir leur progression et leur épanouissement, rien n’est simple mais la satisfaction de savoir leur enfant entre de bonnes mains accompagnées par des professionnels attentifs 24h/24 est un soulagement.

Je passe sur les difficultés financières pour faire vivre ce projet qui a reçu de l’aide et notamment une reconnaissance en obtenant en 1975 le prix Albert Schweitzer remis par le secrétaire d’état à la santé Monsieur René Lenoir a qui est confié le projet de l’association de créer une institution pour les adultes.

C’est ainsi qu’en 1977, une ferme est créée, elle permet de développer de multiples activités à proposer aux résidents adultes comme des travaux de ferronnerie, de poterie, de menuiserie, d’exploitation agricole et volaille, la mise en place d’une laiterie et fromages de chèvres, d’exploitation viticole.

Puis les idées germent au fil du temps et des capacités développées par les résidents :

  • Création d’une Ferme-Auberge « Le Grand Réal » qui peut accueillir jusqu’à 50 couverts en salle. Un service traiteur est également proposé. Les produits utilisés sont avant tout de la ferme
  • Plantation d’oliviers soutenue par des subventions européennes pour les pays méditerranéens qui replantent des oliviers dans le Lubéron. En effet le gel de 1957 a détruit les exploitations oléicoles de la région, or l’olivier est culturel en Provence
  • Création d’un moulin à huile qui propose une nouvelle activité aux travailleurs handicapés. Le moulin est intégré au Grand Réal qui possède auberge, chèvrerie et moulin
  • Participation à une cave coopérative, vin spécifique du domaine dans une cuve à part
  • Création en 1996 dans le Var d’une nouvelle structure pour adultes,
  • Discussion avec Le Petit Jardin à Avignon pour créer une crèche et un jardin d’enfant spécialisé en lien avec le Centre médico-social de Montfavet et le Centre d’Action Médico Sociale Précoce d’Avignon

Cette aventure ne pouvait se développer sans l’aide et l’engouement croissant de bienfaiteurs, de personnes et d’associations qui se sont mobilisés un temps ou un peu plus, et elle ne pourra continuer sans aide et combats pour survivre.

Et cette aventure n’aurait pas eu lieu sans Marie José, présidente et membre de l’association depuis 40 an, bénévole au grand cœur qui passera sa vie à chercher des financements pour suivre les idées des uns et des autres, tout en exerçant son activité de traductrice.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là …

Benoît a grandi, et devenu adulte et dans son cheminement il est devenu de plus en plus demandeur de communication, il ne parle pas, mais il écoute, il regarde et …

Par un hasard de circonstance, Marie José l’a mis en relation avec une personne formée à la communication profonde accompagnée, pourquoi ne pas essayer ?

De ces rencontres est sorti un premier livre « Ensemble, je me raconte – cheminement d’un adulte avec l’autisme ». Allez à la rencontre de Benoît qui se révèle être un artiste, poète doué d’une sensibilité exceptionnelle et qui vous fait rentrer dans le ressenti et la vie d’une personne autiste.

Je vous invite à lire « Marie José » dans la rubrique « Belles rencontres »

Si vous voulez des renseignements sur la Bourguette et le Grand Réal :

http://www.bourguette-autisme.org/L-IME-La-Bourguette

https://www.bourguette-autisme.org/-Nos-auberges-

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s