Je hais les camions !

Dans les années 70, Max Meynier animait une émission qui mettait en avant la gentillesse des routiers : « Les routiers sont sympas ». Une façon de glorifier cette profession oh combien utile à la société de consommation qui commençait à s’accroître exponentiellement…LES-ROUTIERS-SONT-SYMPAS-AUOCOLLANT

Ces hommes au métier difficile, sans cesse sur les routes, jour/nuit, hiver/été, printemps/automne, quelque soit le temps, toujours prêt à vous rendre service, souriants, sympathiques. On était fier d’être routier, ou ami des routiers, si bien qu’on l’affichait sur son pare-brise un superbe autocollant … c’était dans les années 70.

Depuis nous sommes passé au 21ème siècle, les routiers ont bien changés, ils ne favorisent plus la Nationale 7, qui est devenue une Départementale (Charles Trenet a dû se retourner dans sa tombe), mais prennent l’autoroute.

Plus rapide, plus sécure pour eux, leur permettant de faire plus de kilomètres dans une journée qu’en empruntant les routes nationales. De fait c’est tout un commerce a disparu : Café des villages, restaurants aux menus pantagruéliques où ils se retrouvaient autour d’un verre, à se raconter leurs vies, entre eux, ou à des femmes qui aimaient bien les écouter…plus de bouchons sur les routes, pollution déportée des villes traversées vers les vallées accueillant en son lit les superbes autoroutes aseptisées.LES-ROUTIERS-SONT-SYMPAS-CHANSON

Ils ne sont plus respectueux des limitations de vitesses notamment sur les autoroutes, pas respectueux des règles de sécurité routière et moi… j’en viens à les haïr !

J’utilise régulièrement l’autoroute le week-end, et j’ai, chaque fois que je vois un poids-lourd, une appréhension : va-t-il doubler celui de devant en mettant le clignotant au mieux lorsqu’il sera en train de me couper la route ? Va-t-il faire un écart alors que je le double ? C’est un stress permanent. Encore plus quand en les dépassant je m’aperçois qu’il y a une télé à leur disposition alors qu’ils doivent rester concentrés.

Combien de fois ai-je eu le sentiment qu’ils s’endormaient au volant ? Combien de fois roulent-ils à plus de 90 km/h sur l’autoroute ?

En toute impunité… les radars ne semblent pas fonctionner pour eux, capés à 130 km pour les véhicules légers, leur vitesse ne semble pas contrôlée par les radars traditionnels. Ils roulent allègrement à plus de 110 km, alors que l’affichage qu’ils ont derrière stipule bien les limitations de leurs vitesses… ceci dit c’est au cul de leur camion, ils ne le voient pas en permanence.

Combien faudra-t-il de morts ou de personnes handicapées (qui ne rentrent jamais dans les statistiques) victimes d’accidents de la route provoqués par des poids lourds en infraction, combien de bus scolaires percutés par des poids-lourds ?

Je ne comprends pas ce manque de réaction de nos gouvernements successifs. La solution serait tellement plus simple si les poids-lourds ne pouvaient plus effectuer de si longs trajets pénibles et source de fatigue extrême. Il existe des voies ferrées qui ne demandent qu’à être plus exploitées en France. Les routiers pourraient rentrer chez eux tous les soirs, certes il conviendrait de revoir leurs salaires basés sur des primes de « productivité ». Imaginez la diminution de l’empreinte carbone que cela induirait versus gain perdu par les sociétés autoroutières…

Certes je schématise vraiment mais cela demande approfondissement et prises de décisions responsables. Quelle société, quel environnement voulons-nous pour demain ? Bonnes réflexions…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s