Halte au gaspillage de l’eau – Des astuces

S’il y a bien une chose qui m’interpelle c’est de voir derrière les supermarchés des stocks d’eau en bouteille en plein soleil et cela pendants des jours. Et la majorité des caddies contiennent des packs d’eau.

Normal : un être humain a besoin de 20 à 50 litres d’eau potable chaque jour pour satisfaire ses besoins et, pour être en bonne santé un adulte doit boire 1,5 litre quotidiennement. L’hydratation régulière est vitale, sans eau, l’homme ne reste pas plus de 5 jours en vie.

La qualité de cette eau en bouteille m’interroge : quel a été son parcours, quelles détériorations aurait-elle pu subir ? C’est une des raisons pour laquelle j’ai fait le choix de l’eau du robinet. Certes je n’aime pas son goût, mais je vous ai déjà donné une astuce pour éliminer cela : une goutte d’huile essentielle de votre choix dans votre bouteille. J’ai opté également pour un filtre d’eau de la marque Nikken (j’ai la chance d’avoir un dépositaire à proximité).

La consommation de l’eau du robinet est la meilleure solution écologique et son contrôle étant régulier c’est donc un bien précieux qui arrive dans nos cuisines et nos salles de bains.

Mais encore faut il le préserver et respecter cette chance que nous avons car aujourd’hui plus d’une personne sur six n’a pas accès à l’eau potable, et, chaque année, ce sont environ 1,5 million d’enfants qui meurent de maladies liées à la consommation d’eau insalubre.

Apprendre à protéger et gérer durablement cette ressource précieuse, est crucial pour l’avenir de notre planète.

Mais savez-vous que l’on mange plus d’eau que l’on en boit ? Et oui car pour produire des produits alimentaires ou de consommation, l’eau est utilisée. Ainsi pour produire des denrées alimentaires, l’eau a été utilisée pour  l’arrosage des végétaux ou l’abreuvage des animaux, mais également lors des opérations de transformation (entretien des usines et des structures, énergie…).

Quelques exemples de quantités d’eau utiles à la production :

  • 1 kg de fruits ou de légumes = 400 litres
  • 1 kg de riz = 1 900 litres
  • 1 kg de beurre = 18 000 litres
  • -un hamburger = 2 400 litres
  • 1 café = 140 litres
  • 30 g de pain = 40 litres
  • 1 T-shirt = 20 000 litres

L’Organisation pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) déclare que les gaspillages alimentaires mondiaux représentent chaque année 1,3 milliard de tonnes de produits alimentaires jetés à la poubelle mais également des milliers de milliards de m3 d’eau utilisés inutilement.

Douche ou bain ?

Plus de la moitié de la consommation d’eau est engloutie pour notre hygiène : douche, bain, brossage de dents, rasage, chasse d’eau…douche

Savez-vous qu’1mn sous la douche équivaut à utiliser 20 litres d’eau potable ? Ainsi si vous ne fermez pas le robinet durant votre savonnage, que votre douche dure 15 minutes vous aurez consommer près de 300 l d’eau !

Pas la peine de tergiverser, une douche est plus économique qu’un bain, mais il y a d’autres moyens de respecter l’utilisation de l’eau potable.

Ainsi, il est préférable d’utiliser un savon, ou pain dermatologique, plus rapide à rincer qu’un gel douche. Il en eixste aussi bien pour le corps que pour les cheveux. Des shampoings astucieux comportant un trou au centre permet de les accrocher facilement afin qu’il puisse sécher. Un autre avantage : ils prennent moins de place et peuvent vous accompagner dans votre valise cabine si vous prenez l’avion !

Attention à la composition du nettoyant choisi, moins il y a de composant, mieux c’est !

Pour info, le savon de Marseille est composé de seulement 4 ingrédients : huiles végétales (72%), majoritairement d’olives, eau, sel et soude, donc sans additifs chimiques susceptibles d’apporter des perturbateurs endocriniens et autres méfaits encore inconnus. Pensez à regarder les composants pour favoriser le moyen le plus naturel de vous laver. Des applications existent pour vous aider : Yuka, Clean Beauty…

Comment se laver ? Tout comme les recommandations de lavage du nourrisson dès sa naissance n’est plus d’actualité (bain au deuxième jour de vie), il n’est pas utile de se décaper entièrement tout le corps tous les jours ! C’était nécessaire pour nos aïeux qui travaillaient dans des conditions favorables aux salissures (champs, mines de charbons, …) mais pas nécessairement pour nous. Un simple savonnage des zones à plis, des aisselles, des parties intimes est utile tous les jours, pour le reste un rinçage à l’eau claire, qui va vous détendre et respecter le film lipidique que secrète naturellement notre peau, suffit. Attention de bien se sécher après, mais pas non plus en se frottant vigoureusement avec la serviette, un simple tapotage permettra à votre peau de ne pas être agressée et irritée.installer-chauffe-eau-instantane

Moi ce qui m’agace dans mon appartement, c’est que le chauffe-eau est dans la cuisine et pour avoir de l’eau chaude à la salle de bains, il se passe bien 2 à 3 minutes soit 60 litres que je ne consomme presque pas, je mouille le bas du corps mais difficile d’aller plus haut ! Du coup pour lutter contre ce gaspillage, je m’interroge sur l’installation d’un chauffe-eau instantané électrique qui permet d’atteindre une température de 55°C en 3 secondes. Qu’en pensez-vous ? Quelqu’un utilise déjà ce système et pourrait nous donner son avis ?

 

Faire la vaisselle 

Même si il est communément dit que l’utilisation d’un lave-vaisselle consomme moins d’eau potable, pas tout le monde peut avoir un lave-vaisselle. Par contre il faut être conscient que le lave-vaisselle est un nid douillet pour les bactéries, et qu’il convient d’utiliser de temps en temps des programmes à haute température, de le nettoyer régulièrement et de le faire sécher : l’humidité favorisant la prolifération des bactéries et champignons.

Moi je fais ma vaisselle à la main sauf quand j’invite du monde et j’ai mis en place des astuces pour consommer moins d’eau :

  • Essuyer la vaisselle, avant le lavage, avec ce qui vous tombe sous la main : serviettes en papier usagées, contenant en carton ou plastique à jeter, peau de banane… l’essentiel est de jeter le maximum de résidu directement à la poubelle,
  • Si les restes de nourriture sont bien attachés, faites tremper votre vaisselle. Un fond d’eau dans chaque contenant suffit, pas la peine de remplir une grande bassine pour 4 assiettes !
  • Si la vaisselle est grasse, j’utilise ma bouilloire pour avoir une eau très chaude et passer ma vaisselle à l’eau bouillante avant d’utiliser un détergent
  • Si la vaisselle n’a pas été en contact avec un corps gras, le savonnage n’est pas nécessaire. Un rinçage à l’eau claire, un essuyage avec une serviette propre suffit,
  • Une fois savonner, pas besoin de faire couler à gros flot le robinet pour rincer. Jouez à utiliser un fin filet d’eau et à récupérer l’eau pour le prérinçage d’un autre contenant. C’est ludique et la consommation est rapidement divisée par 2 voire 3 !

Personnellement j’utilise trois éponges :

  • Une pour nettoyer avec un détergent. Je mets un peu de détergent sur l’éponge et je nettoie ma vaisselle en la stockant dans mon évier,
  • Puis une éponge pour le rinçage, elle me permet, sous un fin filet d’eau, d’enlever plus rapidement la mousse. L’effet mécanique est moins consommateur que si on utilise seulement le débit de l’eau pour enlever toute trace de détergent,
  • Une éponge pour les autres nettoyages ménagers.

 

Fast-fashion, modifions nos habitudes !

Notre société a évolué vers une société de « ultra-haute » consommation notamment en matière de mode vestimentaire. Souvenez-vous, il y a encore une quinzaine d’année le rythme de la mode était basé sur deux saisons : été et hiver. De nos jours avec la multiplication des enseignes, qui ont pour but principal de vendre toujours plus, et la mondialisation de la production à moindre coût, presque chaque semaine les collections changent ! Nous sommes passés à la « fast-fashion ».

Fastfashion

Ainsi entre 2000 et 2014 la production mondiale de vêtement a doublé et le nombre de vêtement acheté a augmenté de 60%. Seulement, nous oublions que le textile est la seconde industrie la plus polluante au monde juste après le pétrole, et nous pouvons ignorer qu’il faut l’équivalent de 70 douches pour fabriquer un t-shirt !

Il est grand temps de changer nos habitudes pour influer sur cette surconsommation et pollution de l’eau. Recyclage et achat raisonné doivent devenir des maîtres mots dans notre comportement quotidien.

Ainsi, acheter des vêtements intemporels de qualité qui auront une existence plus longue que des vêtements à bas prix, est une solution. A nous de les accessoiriser pour qu’ils soient à la mode. Une petite robe unie noire, marron, marine ou blanche peut s’accommoder avec l’ajout d’une écharpe aux couleurs de l’été, d’un collier « in », d’une veste en matière à la mode, d’une sur-robe … et vous serez d’autant plus remarquée si elle vous avantage et vous met en valeur !

Autre solution achetez dans les vide-dressings, vide-greniers, les secondes mains en boutique Emmaüs, Fibre solidaire, dans les dépôts vente, sur site avec Vinted… Et vous pouvez même vendre vos vêtements pour un effet gagnant-gagnant !

J’adore donner une seconde vie aux choses et notamment aux vêtements, vous verrez mes réalisations régulièrement sur ce blog !

 

Source : consoglobe.com, brut.naturefr, reporterre.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s